« Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants. »
C’est ainsi que se terminent la plupart des contes de fées, mais il y en a qui ne se finissent pas aussi bien. Des princesses qui ne trouvent pas de preux chevaliers pour les sauver, des voyageurs qui rencontre des fées malfaisantes, des sorcières qui préféreraient renier leurs pouvoirs, des rois complétement fous, des jeunes filles rancunières…
Bonne lecture de ces contes à ne pas mettre entre toutes les mains.

Il s’agit de mon premier recueil de contes. La plupart d’entre eux ont été écris il y a quelques années et ont simplement subis quelques petites corrections. Je suis ouverte à tout commentaire et à tout conseil.