Lynne, c’est aussi une de mes chouchoute du rp, toujours un plaisir de l’écrire ! Et ce qu’elle est, c’est c’est ce qu’aurait dû être Louis à la base. Physiquement, c’est une copie de sa mère mais avec les couleurs de son père, donc j’avoue ne pas avoir beaucoup bossé de ce côté là. Pourtant, J’ADORE la dessiner. C’est toujours un plaisir monstrueux, et comme en plus, elle est pas trop difficile au niveau des fringues et des couleurs, alors je m’éclate bien à lui faire plein de tenues.

Sinon, elle n’est pas très maligne, c’est sûr, et en plus de ça, elle est super naïve. C’est une demoiselle d’une gentillesse presque infinie, qui ira même aider sans le faire plus ou moins exprès ceux qu’elle doit arrêter. C’est extrêmement facile de la faire tourner en bourrique aussi, et elle déteste ça. Lynne est une grosse gourmande et pourtant… elle n’aime pas les sucreries. 

Dans l’histoire, elle a un gros crush sur une camarade de classe, une certaine Astrid, sans que cela ne se concrétise. Elle est très souvent attirée par les femmes fortes et de caractère. Comme c’était la première fois que j’écrivais ce genre de personnage, je me suis beaucoup demandé si je n’en faisais pas trop par moment. Lynne est-elle une caricature d’une personne bisexuelle ? J’en sais rien, mais si c’est le cas, il faudra que je travaille un peu plus pour arranger ce problème quand je ressortirai le personnage pour un autre projet. 

Elle adore sa petite soeur et son grand frère (malgré son caractère). Lynne se retrouve plus souvent avec sa frangine, et l’alchimie entre les deux jeunes femmes est vraiment cool. D’un côté on a la rêveuse dans les nuages et de l’autre quelqu’un de terre à terre. C’est vraiment drôle par moment.

La pauvre ne savait pas trop vers quelle voie s’orienter : au début elle voulait suivre des études de droit pour devenir avocate, puis s’est tournée vers une licence en musicologie (elle sait jouer du piano grâce à sa maman) pour au final terminer en temps que capitaine de la garde royale. 

Comme dit, je l’aime beaucoup et j’aimerai bien la réutiliser à l’occasion.

Lynne devant le piano de la salle de musique (2023)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *